Benutzer:Christian/Landrada von Munsterbilzen

Aus Orthpedia
Wechseln zu:Navigation, Suche

Landrade de Munsterbilzen

Sainte Landrade ou Landrada († c.690 à Munsterbilzen), est une sainte catholique. On la considère comme la fondatrice de l'abbaye de Munsterbilzen, en Belgique. Elle est fêtée le 8 juillet.

Origine familiale

Elle est issue d'une famille noble (1). Selon la Vita S. Landradae rédigée par Theodorus ou Thierry de Saint-Trond (+ 1107), elle descendrait de Pépin le Vieux et de Saint Arnulf, évêque de Metz. Compte tenu qu'elle est décédée en 690, elle ne peut être que fille d'Anségisel († 648/680) et de Sainte Begga († 693). Le problème de cette identification est que la biographie insiste sur le fait que Landrada est la fille unique de ses parents, alors qu'Anségisel et Begga ont au moins Pépin de Herstal comme enfant (2). En fait Thierry de Saint-Trond a probablement confondu Sainte Landrada avec une femme homonyme et postérieure d'un demi siècle qui passe pour être fille de Charles Martel (3). Cette Landrada tenant son prénom de la famille de sa mère, l'existence d'une autre Landrada deux générations antérieurement au sein des Arnulfiens ou des Pépinides semble improbable. Par contre l'onomastique suggère un rattachement aux premier Robertiens, famille à laquelle appartient son protecteur Saint Lambert de Maastricht.

  • 1: Saint Lambert
  • 2: Christian Settipani, La Préhistoire des Capétiens (Nouvelle histoire généalogique de l'auguste maison de France, vol. 1), Villeneuve d'Ascq, éd. Patrick van Kerrebrouck,‎ 1993, 545 p. (ISBN 978-2-95015-093-6), p. 152, note 68.
  • 3: Sur cette Landrade, voir l'article Aude de France.

Biographie

Elle décide de consacrer sa virginité à Dieu et après avoir refusé un bon parti en mariage, elle se rend à Munsterbilzen (Belisia Monasterii), en Hesbaye, où elle vit dans la solitude et la piété. Elle y édifie une église, que Saint Lambert de Maastricht consacre, et fonde une communauté religieuse avec d'autres filles pieuses, dont sainte Amalberge (en). Saint Lambert reste le protecteur du nouveau monastère. En 690, se sentant gravement malade, elle appelle à son chevet Saint Lambert, mais meurt et est inhumée avant la venue de ce dernier1.

Selon la légende Saint Lambert voulut ramener le corps de sa protégée à Wintershoven, auprès de saint Landoald. Lorsque les habitants de Munsterbilzen eurent déblayé la tombe, un 8 juillet, il fut impossible d'emmener le corps de la sainte, et Saint Lambert accepta que le corps resta dans l'église de Munsterbilzen (4).

En 980, ses reliques sont transférées dans l'Abbaye Saint-Bavon à Gand(5).

Par la suite Sainte Ide de Boulogne, mère de Godefroy de Bouillon est éduquée dans l'abbaye de Munsterbilzen.

  • (4): Landrada sur le Wikipédia néderlandophone.
  • (5): Landrada (Daughter of the Karolingian house; virgin, hermit, foundress and first abbess of the Munsterbilzen Amorabdij. Died ca 690 in Munsterbilzen. In 980 her relics were translated to Baafsabdij in Gent.)

Bibliographie

  • Vera Schauber, Hanns Michael Schindler: Heilige und Patrone im Jahreslauf. Pattloch, München 2001
  • Hiltgard L. Keller: Reclams Lexikon der Heiligen und der biblischen Gestalten. Reclam, Ditzingen 1984

Lebensdaten

Geboren im 7. Jahrhundert, gestorben um 690 in Munsterbilzen (Belgien).

Vita

Landrada lebte als Einsiedlerin, ehe sie das Kloster Munsterbilzen im belgischen Teil Limburgs gründete. Sie leitete das Kloster als erste Äbtissin bis zu ihrem Tode.

Reliquien

Ihre Reliquien kamen später nach Wintershoven und Gent (Kirche St. Bavo). Sie wird bis heute in den Bistümern Gent und Lüttich verehrt.

Namensbedeutung

"Landrada" ist althochdeutsch und heißt "Beraterin des Landes".

die Rat gebende Frau vom Land (althochdt.)

Gedenken

Gedenktag katholisch: 8. Juli

Übertragung / Auffindung und Erhebung der Gebeine: 5. März

Erhebung der Gebeine: 7. März

Erhebung und Übertragung der Gebeine: 19. März

Attribut

Bärin

Bildnisse

anonymes Gemälde in der Kirche Munsterbilzen (17. Jh.)